Anne-Sophie Morvan : France, Australie, Roadsign et Studies Up

Anne-Sophie n’est pas la première Française à terminer ses études par un stage en Australie mais voilà, c’est chez Roadsign à Adélaïde qu’elle a débarqué en 1998 ! Et sans prétention, on peut dire que cette rencontre a quelque peu changé sa vie….

[ Aller-simple pour l’inconnu ]

Licence de commerce international en poche, Anne-Sophie arpente les allées d’un salon professionnel, aperçoit le fameux kangourou qui caractérise la marque et annonce qu’elle cherche un stage à l’étranger… L’entreprise est récente et c’est Roger Carthrew en personne qui la reçoit. Avec un peu de recul, on peut dire que l’histoire commence bien. Quelques semaines après, la voilà partie pour ce continent inconnu où son « maître de stage » l’accueille. Le stage sera intéressant et trépidant avec une offre d’embauche à la clé.

« Je n’oublierai jamais les portes automatiques de l’aéroport s’ouvrant sur un lever de soleil rose au son du chant des cacatoès ». Passé le premier choc visuel, c’est la rencontre qu’elle évoque avec Roger : « Cool, l’australien typique, bienveillant mais unique. A l’époque déjà, il pratiquait yoga, arts martiaux, méditation et était végétarien ».

Anne-Sophie Morvan : de Roadsign à StudiesUp.

Après un retour éclair en France pour la soutenance de son mémoire, elle s’installe à Adélaïde où elle restera 7 ans. Chez Roadsign en plein essor, Anne-Sophie touche à tout, de la compta à l’export, de la fabrication des panneaux et goodies au développement de licences vêtements et accessoires avec Wolfgang Paul, fidèle de la première heure. Une expérience professionnelle riche qui l’a menée dans tous les magasins de souvenirs du pays et un attachement profond à cette terre où « on prend le temps de vivre, la nature est omniprésente, les gens sont simples et privilégient la bienveillance à la critique ». A cette simple évocation, on devine quelques vocations australes naissantes…

[ Retour gagnant ]

Les aléas de la vie et un certain spleen culturel et familial (quand même !) mènent la jeune femme à envisager de rester encore un an en visitant les alentours (Nouvelle-Calédonie, Fidji, Tasmanie) avant de rentrer. C’est à ce moment que l’Etat australien lui propose la double nationalité. Elle reçoit son passeport australien 48 heures avant de prendre l’avion pour la France…. Désormais Franco-Australienne, Anne-Sophie est toujours attendue chez Roadsign mais cette fois-ci à Paris où elle devient chargée de communication et de relations presse.

« J’ai gardé le souvenir d’une équipe soudée et sympa. Wolfgang m’a vraiment appris le côté relationnel, notamment sur la caravane du Tour de France, le festival Inter-celtique de Lorient et lors de présentations de la marque. Pendant deux ans, Il m’a trimballée partout. »

En lisant la suite, vous comprendrez qu’on est plutôt fiers d’avoir accompagné Anne-Sophie.

[ Nouveau départ ]

Dans les années qui suivent, Anne-Sophie travaille comme Manager France pour une agence de placement d’étudiants à l’étranger, se marie et donne naissance à deux bouts d’choux qui ont aujourd’hui 2 ans et demi et quatre ans. Le proverbe dit « les chiens ne font pas des chats » alors avec un tel dynamisme et le soutien sans faille de son conjoint, elle n’allait pas en rester là. Les cursus étudiants ont évolué et beaucoup de jeunes cherchent à vivre des expériences lointaines. Son vécu d’expatriée, son passé professionnel et sa double nationalité la conduisent à créer sa propre entreprise.

En 2018, Studies Up naît avec pour objectif d’aider gratuitement les étudiants Français qui souhaitent poursuivre leurs études au loin : Australie et Nouvelle-Zélande bien sûr mais aussi Malaisie, Vietnam, Singapour, Corée du Sud, Dubaï…. Sélection de programmes d’études, dossiers de candidature, formalités d’inscription, préparation du départ, logement, visa, un accompagnement personnalisé est offert à chaque personne inscrite sur la plateforme de studiesup.com

Anne-Sophie avec ses partenaires néo-zélandais lors d’un salon à Helsinki.

Studies Up peut proposer gratuitement ces services sur mesure puisqu’elle est agent officiel d’environ 70 universités étrangères et centres de langues. Passionnée par son projet, Anne-Sophie travaille aussi sur le « Working Holidays Visa », intervient en écoles d’ingénieurs et collabore avec les universités françaises. En un an, 450 jeunes ont déjà fait appel à ses services.

Studies Up offre aux étudiants d’aujourd’hui les perspectives qu’Anne-Sophie est allée conquérir toute seule il y a quelques années. Le partage d’expérience, la bienveillance et l’esprit de découverte, ça nous va bien

Plus d’informations sur StudiesUp

Retour au blog