Dave Cornthwaite : Dire OUI à l’aventure et à la vie

Pendant douze ans, Dave a vécu en mouvement, constamment sur le départ. Aventurier « auto-propulsé », il pense que le confort tue l’ambition et qu’il y a toujours un moyen d’accéder à ses rêves ; A condition de le vouloir et surtout, de savoir donner et recevoir.

 

De belles choses arrivent quand on sait dire oui

 

111 pays visités, 52 nuits en hamac par an en moyenne, dix records du monde et de longues échappées en skate, vélo, paddleboard, radeau, canoë ou autre véhicule sans moteur. Quelques documentaires et trois livres aussi.

 

Il est arrivé à Dave de passer par des chemins déjà explorés mais il souligne « Je n’ai jamais eu l’impression de me répéter. En changeant de moyen de transport, l’expérience et le regard que l’on porte sur les alentours sont différents. Ce n’est pas l’aventure en elle-même dont j’ai besoin, c’est du mouvement quotidien, un peu comme un ralenti sur le monde et une façon de redécouvrir la bienveillance des étrangers ».

 

Au fil de ces voyages, Dave a expérimenté « les belles choses qui arrivent quand on sait dire oui ». Il lui est arrivé de se voir refuser l’hospitalité mais sa pensée reste positive « C’est bon d’aider les autres. C’est bon de sourire. Accostez quelqu’un, même énervé, et il vous donnera de l’eau si vous avez soif ».

Say Yes More est devenu sa devise.

 

Soucieux de partager la richesse de ses expériences, Dave intervient depuis plusieurs années déjà auprès d’entreprises, d’écoles ou autres organisations comme conférencier-motivateur.

Mais comment offrir à tout-un-chacun une alternative à la pression de la société, comment aider les autres découvrir ce dont ils sont réellement capables ?

 

 

A 38 ans, Dave vit aujourd’hui sur un bateau amarré à Londres… et sa devise est devenue une entreprise sociale.

Tout a commencé par un rendez-vous camping improbable lancé sur Facebook à l’été 2015. Dave espérait réunir de vrais gens ! 19 « amis virtuels » ont répondu à l’appel. De semaine en semaine, l’appel a attiré plus de monde… jusqu’à la création du Yestival !

La rencontre de tous ces gens qui ne se connaissaient pas a donné naissance à de vrais échanges, des amitiés et des changements de vie. La YesTribe était née.

Aujourd’hui, le concept a dépassé les frontières britanniques. On trouve des YesTribes des USA jusqu’en Australie.

 

 

Un bus pour celles et ceux qui disent oui !

 

C’est la belle histoire d’un vieux bus auquel on a redonné la vie, le YesBus.

Il fallait un phare, une sorte de tour de contrôle à cette tribu, et bien évidemment dans la nature.

L’idée d’un bus à impériale s’est rapidement imposée et Dave a eu la chance de dénicher le bus de ses rêves et, grâce à la YesTribe, le terrain sur lequel il pourrait l’installer dans le Sussex.

Quelques bonnes volontés et surtout l’engagement de son ami Chris : voilà le bus rénové et aménagé.

 

 

Ce bus-camp en pleine campagne accueille toutes celles et ceux qui veulent se ressourcer, élargir leurs connaissances et partager des idées nouvelles.

On y fait toutes sortes de choses : ateliers, espace de co-working, retraites, week-end de plein air et camp de vacances.

Et il accueille bien entendu le Yestival annuel. Un week-end plein de discussions, de balades, d’ateliers et de jeux le jour ; de lectures inspirantes, de comédie et de musique endiablée la nuit. Un festival bienveillant qui a aussi prévu un « camp des rêves » pour les familles.

Le YesBus est aussi disponible à la location pour tout groupe qui partage cette vision de la communauté, de l’aventure et une conception optimiste du changement.

«Il n’y a pas de profil précis… juste des gens qui veulent rendre ce que la vie leur donne. On a tendance à exiger beaucoup aujourd’hui, cela se voit dans les tensions de la société et notre impact sur l’environnement ».

 

 

Lorsque (malicieusement) on demande à Dave s’il se voit plutôt comme un guide ou un gourou… la réponse est directe : « Ha ! Je dirais plutôt un gourou qu’un guide, mais je ne suis aucun des deux. Nous avons pour responsabilité de partager nos expériences personnelles. Ça donne de l’espoir et de la force. Dans ce sens, nous sommes tous des guides les uns pour les autres ».

 

Alors, prêts à dire Oui à Dave ?

 

 

Pour en Savoir plus sur Dave:

Visitez son  site 

Et sa page Facebook

 

 

Retour au blog