Faire voyager les autres par l'écriture

Vous le savez, Roadsign est passionnée de nature, de découverte et de partage. Nous envisageons la planète, le voyage et l’humain comme sources d’inspiration. C’est l’un de nos points communs avec ceux qui la parcourent et la décryptent pour vous en donner l’image la plus fidèle possible. Aujourd’hui, c’est Emma Thomson, journaliste spécialiste du voyage que nous suivons pas à pas….

Journaliste, éditrice et photographe, Emma part à l’aventure presque toute l’année pour de grands noms de la presse comme National Geographic Traveller ou le Daily Telegraph. Les destinations varient en fonction des lignes éditoriales, d’une expédition inédite en autonomie le long des côtes namibiennes à l’exploration de la Route de la Soie du centre de la Chine à Istanbul. Ses voyages au long cours sortent toujours des sentiers battus et elle veille à ce que ses récits inspirent le lecteur.

Happée par tout ce qui touche au voyage dès l’adolescence, elle déchirait en douce les pages de vieux exemplaires du National Geographic à la bibliothèque scolaire pour alimenter son carnet de voyage. Elle se savait faite pour le voyage et l’écriture mais ignorait encore qu’elle partagerait et raconterait le quotidien de familles aborigènes d’Australie ou nomades de Mongolie.

En revanche, elle n’envisage aucune concession sur l’honnêteté de ses articles. En matière de tourisme et de voyage, on peut parfois manquer d’objectivité, être dépassé par son enthousiasme et tenté d’embellir la réalité que l’on découvre.

« Tous les voyageurs doivent se prémunir contre cela et reconnaître les avantages et les inconvénients d’une destination. Dans mes écrits, je vise à inspirer mais aussi à rester très honnête avec mes lecteurs : si quelque chose n’est pas bon, je le dis, sinon la confiance est perdue… L’honnêteté – comme dans la vie – est toujours la meilleure politique ».

C’est probablement l’un des atouts qui vaut à Emma – déjà primée – d’avoir été récompensée au Travel Media Awards 2019 pour un récit de voyage sur le Groenland publié par le Telegraph en août dernier.

[ Voyager c’est aussi s’engager ]

Plaidant pour un tourisme responsable et une information objective, Emma Thomson se rend fréquemment dans des pays ayant soufferts de catastrophes naturelles ou de bouleversements politiques, soucieuse de délivrer des informations propres à redonner confiance dans ces destinations.

« Le tourisme génère du travail et des millions de revenus. Malheureusement, quand un pays subit un désastre ou une attaque terroriste par exemple, les visiteurs ont tendance à le bouder bien plus longtemps qu’il n’est nécessaire. Et toutes les personnes vivant du tourisme en souffrent beaucoup. Je veille à informer sur la réalité du terrain de façon à ce qu’ils aient les clés pour envisager d’y retourner. Soutenir l’espace vital des populations donne du sens à nos écrits ».

D’ailleurs, Emma n’a pas caché son intérêt pour le programme Roadsign School Development en Inde. L’humain est au centre de nos préoccupations. Pour garantir un accès à l’éducation aux enfants qui feront le monde de demain et protègeront la nature, nous ouvrons des écoles primaires en Inde dans des régions ou l’éducation, par manque de moyens, n’est pas assurée.

« J’admire leur engagement sociétal et pour l’environnement. En tant que consommateur, chaque choix que vous faites compte. C’est important de suivre les marques qui donnent en retour ».

La découverte d’autres lieux nous éclaire, fait évoluer notre vision du monde. Et même sans pouvoir partir, on s’ouvre à des espaces inconnus grâce aux articles d’Emma.

Website : www.ethomson.co.uk

Retour au blog