Grégoire Mevel, l’aventurier au van rouge

Depuis plusieurs années, ce jeune aventurier Français a plus souvent parlé l’anglais que sa langue natale. Formé à une carrière hôtelière, il a toujours placé l’hospitalité parmi ses priorités. Mais le cadre professionnel ne suffisait pas à satisfaire ses envies de voyages et de rencontres. Ses pérégrinations autour du globe ont donné naissance à un projet alternatif qui lui ressemble…

 

 

Passionné de nature et épris d’alpinisme, Grégoire a choisi un beau jour d’enfourcher sa bicyclette pour un improbable challenge : rallier la France à Bangkok avec détour par le Cap Nord. Huit mois pendant lesquels il a rarement dormi à l’hôtel, préférant l’hospitalité offerte au fil des rencontres.

Il imaginait produire le film de son aventure planétaire mais n’a jamais monté les images. On ne s’improvise pas cinéaste… Le périple terminé, l’idée du partage des initiatives humaines et locales découvertes ici et là reste tenace. Grégoire le confirme, l’hospitalité et l’inventivité ne connaissent pas de frontières.

 

 

Détour par le Canada puis déménagement en Thaïlande où il apprend les métiers du web. Il opte pour la vidéo et partage déjà ses escapades via une chaîne You Tube. L’idée se précise, le projet s’appellera Emerging Alternatives.

Pour financer son lancement, Grégoire passe d’Asie en Australie où il se forme et travaille comme cordiste à Sydney.

 

Emerging Alternatives

 

Le monde change. De nouvelles approches du voyage apparaissent, plus spontanées et durables. Partager des expériences vécues aux quatre coins du monde devient aussi techniquement plus facile. Encore faut-il aller initier les rencontres et fédérer une tribu.

 

 

Emerging Alternatives – au travers d’un tout jeune site web, de vidéos et d’un journal de bord Facebook – raconte l’ailleurs, donne des trucs et astuces nés de l’expérience du voyageur et mettra bientôt en lumière des idées et projets insolites venant d’un peu partout et touchant tous les domaines (agriculture, éducation, environnement, etc.).

 

 

Le projet a trois objectifs parfaitement assumés : capter l’intérêt des sceptiques peu enclins à sortir des sentiers battus, informer et encourager ceux qui en ont déjà envie à franchir le pas et surtout, INSPIRER !

 

Nomade par essence, Grégoire a conscience des richesses et limites de ce type d’aventure. Il conçoit son voyage dans le respect de la nature mais en assume le coût énergétique. Il remarque que le voyage alternatif n’apporte pas beaucoup aux économies locales même s’il ne manque pas d’y participer dès que possible.

 

Pragmatique et soucieux de ne pas abuser de la générosité des gens qu’il rencontre, Grégoire a créé sa propre « roulotte » à partir d’un Master d’occasion. Matériaux de récupération, ingéniosité, panneaux solaires, huile de coude… ce van tout rouge devient l’étendard du projet.

Garant de sa liberté de penser, de bouger, le Red Van est surtout la maison à petit budget qu’il a construite lui-même.

 

 

Le Pont de l’avenir

 

Si Emerging Alternatives propose l’aventure comme alternative au voyage traditionnel, Grégoire voit d’abord son projet comme une passerelle entre les continents, les cultures, les individus, les univers. Il veut en faire outil de propagation d’idées neuves qui nous mènent vers un futur durable

En lien avec la philosophie du projet E.A., Grégoire Mevel, vidéaste, propose aussi aux entreprises de mettre en images leurs initiatives environnementales, sociales, culturelles, etc.

 

 

Dans ses vidéos et sur le site, Grégoire s’exprime en anglais, logique quand on veut échanger avec la planète entière… et compréhensible quand on sait que pour l’instant, notre aventurier fait tout, absolument tout, tout seul !

Quelle que soit votre langue de prédilection, la tribu E.A ne demande qu’à s’agrandir, à partager vos idées alternatives et vos savoir-faire.

Thanks Gregoire

 

 

 

Retour au blog